ÉDITOS

Reims
Polar

L’édito du Maire de Reims

C’est un immense plaisir pour Reims que d’accueillir le Festival international du film policier dès 2022 après une édition numérique en 2021, avec une programmation de très haut niveau, dont nous sommes les partenaires.

Ce Festival prestigieux qui fait référence dans le monde entier permet à Reims de renouer avec son histoire liée au polar. Nous avons hâte que les Rémois s’approprient et participent à cette grande fête du cinéma, ce cinéma qui nous manque tant. Le suspense est déjà à son comble et c’est avec beaucoup d’impatience qu’en 2022, notre ville déroulera son tapis rouge pour que Reims sacre le polar !

ARNAUD ROBINET
Maire de Reims

L’édito du Directeur du festival

P38 est une abréviation d’espoir et de lutte contre le désœuvrement du Covid ; P38 est une arme de promotion du 7e art ; P38 est la résidence du polar. Oui P38 est bien la 38e édition du festival du film policier.

Après 25 ans à Cognac et 12 ans à Beaune, le festival 2021 se déroulera du 26 au 30 mai… en ligne mais avec la certitude d’une édition en 2022, en vrai, en joie, en ville ! Mais quelle ville ? L’enquête avance, le suspense domine, avec comme indice un 39e du nom qui ne sera pas un “cold case”.

Après le succès du Festival de Gérardmer, le Public Système Cinéma continue ses pérégrinations autour du vivant, ses investigations avec dans sa toile plusieurs suspects virtuels et comme pièces à conviction 21 films, dont 9 en compétition, 6 en section Sang Neuf et 6 en Hors compétitionTous ces films inédits et internationaux font peser de sérieux soupçons sur les jurés. Ainsi nous prenons part à la constitution d’une mémoire de fiction, patrimoine de vérité. Gageons que cette ivresse élève sans cesse notre regard, pour entendre en écho murmurer André Bazin : “le cinéma substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs” et nous de lui répondre que nous relevons le gant de l’ambition d’une argile du désir qui de spectateurs nous façonne créateurs, alchimistes effaçant nos peurs. Le polar revêt souvent la noirceur pour décors, une pénombre propice aux ombres d’anges exterminateurs, voleurs d’allégresse et larrons des saveurs. Criminels et brigands de toutes natures, sociales, politiques, cybernétiques, financières, hors la loi et hors les murs, vous avez tous rendez-vous avec l’imaginaire de nos cinéastes. Soyez à l’heure, le spectateur n’attend pas !

Si le monde de ce jour nous désoriente, regardons l’écran qui redessine nos orients personnels où le cinéma n’est jamais un cimetière sous la lune, une boue d’éviction, mais un jardin de conviction et de plaisirs partagés. P38 est un navire sans dérive avec pour horizon le ramage du filmage… Embarquez !

BRUNO BARDE
Directeur du festival